banniere

DERNIÈRES SIMULATIONS RÉALISÉES

Eugenie: 10 000 €
Financement
à 14:14 le 04/06/2020
Denis: 1 500 €
Financement
à 01:17 le 04/06/2020
Aurelie : 16 000 €
Financement
à 01:04 le 04/06/2020
Mourad: 2 000 €
Financement
à 22:53 le 03/06/2020





simulation de credit

Accueil > Organismes de crédit



Les organismes de crédit

les organismes de credit

La souscription à un crédit ou un rachat de crédit est devenue un mode de vie pour la majorité des foyers français. Que ce soit pour financer l’achat d’une maison, d’un véhicule, d’un équipement professionnel ou électroménager ou pour pallier les dépenses liées à un mariage, à une naissance ou à des vacances, le crédit reste en effet une option facile et accessible pour tous, un tant soit peu que l’on respecte certaines conditions. Aussi, cette importante croissance de la demande de la part des particuliers a fait que de plus en plus d’organismes de crédit ont vu le jour.

loi sur les organismes financiers

Un organisme de crédit est une personne morale dont la mission est d’effectuer habituellement des opérations de banque, y compris la réception de fonds des consommateurs, la mise en place d’offres de crédit et la gestion des moyens de paiements destinés à leur clientèle.Dans cette perspective, ces établissements financiers sont tenus de considérer les dispositions de la loi du 24 janvier 1984, dont le fait d’être obligatoirement agrémenté par le CECEI (Comité des Établissements de Crédit et des Entreprises d’Investissement) pour pouvoir exercer leurs activités. Plus de la moitié des établissements de prêt sont constitués de banques, dont les activités ne se limitent pas à des opérations de crédit, contrairement aux établissements de prêt à la consommation. Par ailleurs, selon l’article L511-10 de la loi nº 2001-420 du 15 mai 2001, une société de crédit doit être apte à opérer dans des conditions conformes à celles imposées par le système bancaire tout en assurant à sa clientèle un niveau de sécurité satisfaisant.Cela étant, il existe parfois des organismes de prêts qui restent peu sérieux et peu louables. Face à de telles situations, il devient alors nécessaire d’effectuer autant que possible plusieurs demandes de crédit simultanément auprès de diverses maisons de prêt, puis de comparer leurs offres. Une comparaison en ligne est aussi possible et peut influencer le choix de l’emprunteur.

Quel sont les critères pour choisir un organisme de crédit ?

Compte tenu de la loi du marché, le réflexe à avoir avant de choisir une société de crédit serait toujours de faire jouer la concurrence. Et pour cause, des différences de coûts, mais aussi de services, peuvent être appréciables d’un organisme de crédit à un autre. Lors de cette phase de recherche et de comparaison d’offres, il reste judicieux de n’émettre aucun document personnel.Ainsi, l’emprunteur pourra notamment opter pour les banques classiques, dont la fiabilité de la structure reste un atout non négligeable. La notoriété des banques traditionnelles est en effet un élément de choix incontestable. Malheureusement leurs propositions étant standardisées, les offres des banques sont parfois inadaptées à la situation du particulier.Comme les banques, les organismes spécialisés en crédit mettent aussi en place des formules sans commissions supplémentaires, d’autant que les frais sont tout de suite considérés dans le Taux Effectif Global (TEG) lié au crédit. Le seul bémol, c’est que leur service reste peu personnalisé.C’est la raison pour laquelle les intermédiaires en opération bancaire affluent de plus en plus sur le marché du prêt. En effet, s’ils ne proposent pas toujours un taux de remboursement compétitif compte tenu des prélèvements et des commissions effectués, les formules de crédit qu’ils proposent sont, en revanche, plus larges et plus étudiées au cas par cas. Tels sont les cas des concessionnaires auto qui proposent des crédits adaptés aux besoins et aux capacités de remboursement de l’acheteur en considération du modèle ou de la marque du véhicule proposé à crédit.

Méthode de comparaison pour faire le bon choix

Pour bien choisir sa société de crédit, tout repose sur une comparaison du taux d’intérêt et des services/ options proposés. Une simulation en ligne peut notamment constituer un excellent repérage des meilleurs organismes de prêt. Il est aussi recommandé de prendre directement contact avec un conseiller pour apprécier la politique de l’établissement financier.Le premier élément de comparaison reste le taux d’intérêt (fixe ou variable), en considérant qu’un crédit doit être remboursé et que le taux a une incidence significative sur la somme due. Il faudra noter que le taux affecté à un crédit est variable suivant les marges instaurées par l’établissement de prêt (une majoration allant de 1 à 2 %) d’une part, et d’autre part selon le profil de l’emprunteur (situation financière à risque, constat de surendettement, revenu mensuel du ménage, capacité de remboursement, etc.)Un élément tout aussi important avant de signer un contrat de prêt concerne la durée de remboursement proposée par l’organisme financier. L’idée est d’avoir à gérer des échéances ni trop courtes (afin de garder un budget plus viable) ni trop longues (afin de ne pas alourdir le paiement des intérêts).Qui dit crédit suppose par ailleurs des frais non négligeables. Dans cette perspective, l’emprunteur sera tenu de prendre en considération le montant des frais de courtage, de banque, de notaire, d’administrations, etc. avant de s’engager. En effet, ceux-ci peuvent lourdement affecter le montant total du crédit, alors qu’ils sont également variables d’un organisme de prêt à un autre.

Un établissement de prêt n’est pas obligé de proposer des services d’accompagnement en complément du crédit proprement dit. En revanche, entre deux sociétés présentant les mêmes offres avec un taux d’intérêt et un délai de remboursement identiques, l’emprunteur optera sans nul doute pour celle qui proposera les services d’accompagnement les mieux adaptés à sa situation. Cela concernera notamment l’assurance liée au crédit, qui, bien qu’étant facultative, peut influencer le choix de l’emprunteur. Des formules d’assurance liées à l’invalidité totale ou partielle, permanente ou temporaire, à l’incapacité passagère de travailler, à la perte d’emploi, au chômage sont autant d’éléments qui peuvent être pris en compte afin de prévoir notamment un report de mensualités face à des incidents de remboursement.Face à la multiplicité des critères de sélection, la comparaison des offres proposées par chaque organisme de prêt est alors une démarche capitale. Celle-ci offrira à l’emprunteur la possibilité non seulement d’évaluer sa capacité d’emprunt, mais aussi de déterminer à l’avance sa capacité de remboursement. En effet, l’idée n’est pas seulement d’avoir le montant maximum, mais aussi d’avoir la certitude de pouvoir rembourser le prêt, de connaître les mensualités et de gérer la durée de remboursement. Bien qu’il s’agisse d’une simulation, il est toujours préférable de donner les informations vraies afin d’éviter les erreurs d’interprétation éventuelles.



simulation de credit