banniere

DERNIÈRES SIMULATIONS RÉALISÉES

Djamel: 5 000 €
Financement
à 15:27 le 27/10/2020
Morgane: 3 500 €
Financement
à 10:57 le 27/10/2020
Frederic: 200 000 €
Financement
à 21:26 le 26/10/2020
Sylvie : 10 000 €
Financement
à 15:50 le 26/10/2020





simulation de credit

Accueil > Rachat de crédit



Le rachat de crédit

rachat de credits

La facilité avec laquelle on peut recourir au crédit a fait que bon nombre de ménages se retrouvent dans une situation d’endettement très difficile à gérer. S’étalant sur des durées plus ou moins longues avec des taux d’emprunts bien souvent importants, le remboursement de tels prêts peut affecter le reste à vivre de l’emprunteur. De plus compte tenu des crédits déjà en cours, financer de nouveaux projets peut sembler impossible pour le débiteur. Face à de telles situations, le rachat de crédit peut s’avérer être la solution la plus viable pour diminuer le coût des mensualités et ainsi pouvoir retrouver un juste équilibre budgétaire.

Quelques explications sur le rachat de crédit

Le rachat de crédit est une opération budgétaire qui permet à une personne se trouvant dans une situation inconfortable de pouvoir rembourser ses prêts antérieurs. Il permet d’assainir le budget du ménage malgré un taux d’endettement important. Aussi, il concerne tous ceux qui se trouvent dans l’obligation de rembourser simultanément plusieurs crédits.Pratiquement, cette technique de financement consiste à regrouper les retards de paiement en un seul crédit, avec une mensualité unique et moins importante, en contrepartie d’un rallongement de l’échéance. Aussi est-elle souvent connue comme étant le « regroupement de crédits ».En optant pour le rachat de prêt, le débiteur aura désormais un seul interlocuteur créancier. Il s’agira principalement d’un Intermédiaire en Opérations de Banque (IOB) spécialisé dans la restructuration financière, bien que de plus en plus de banques et d’établissements budgétaires proposent aussi cette formule.Comme les opérations de rachat visent à équilibrer les mensualités en fonction des revenus réels du ménage et qu’elles affectent généralement la durée de remboursement, une augmentation du montant du crédit est alors envisageable. D’une manière générale, un regroupement de prêts à la consommation et de découvert bancaire se rembourse sur un délai de 12 mois à 12 ans, alors qu’une restructuration immobilière peut être valable sur une période de 5 à 30 ans.Cela étant, le rachat de crédit est une excellente alternative pour faire face à un surendettement, qu’il soit passif ou actif, sans qu’il soit nécessaire de passer par la Commission de surendettement et, par voie de conséquence, à un fichage à la Banque de France.

Comment fonctionne le regroupement de crédits ?

Comme son nom l’indique, le regroupement de prêts consiste à rassembler tous les crédits contractés en un seul afin de minimiser les mensualités en les graduant dans le temps. Le remboursement ne concernera plus qu’un seul prêt avec une mensualité unique, des délais rallongés plus viables et un taux de crédit préférentiel.On parlera bien souvent d’une renégociation de crédit dans la mesure où le prêt final sera renégocié à la baisse en accord avec les revenus réels du ménage. Dans cette perspective, la restructuration de prêt peut concerner aussi bien une partie seule ou la totalité des crédits contractés. Les conditions de remboursement seront de même revues au niveau du taux et de la durée, et cela, en faveur de l’emprunteur.Dans la pratique, l’organisme de rachat effectue un remboursement par anticipation des prêts actuels de l’emprunteur, pour ensuite lui accorder un crédit global unique. Pour en bénéficier, le demandeur devra néanmoins faire preuve de sa solvabilité et démontrer sa capacité de remboursement quant au nouveau prêt contracté.Généralement, les organismes de prêt acceptent de racheter les crédits d’un particulier ayant une capacité d’endettement de moins d’un tiers de ses revenus. En d’autres termes, si les mensualités actuelles représentent plus de 33 % des revenus nets du ménage, l’Intermédiaire en rachat peut ne pas consentir la souscription du rachat. Tel est le cas d’un locataire qui en plus de son loyer, de ses charges fixes (pensions alimentaires, etc.) et de ses besoins courants doit aussi honorer des crédits à la consommation et immobilier. Dans ce même ordre d’idées, une société de rachat peut accorder un prêt à un propriétaire avec des revenus stables (un employé en contrat CDI, un fonctionnaire, un retraité, un bénéficiaire des allocations familiales ou d’une pension alimentaire, etc.), malgré un taux d’endettement de 40%, voire de 50%.

Que peut-on financer avec un rachat de prêt ?

Comme pour toute forme de crédits, cette formule de restructuration budgétaire concerne aussi bien les prêts à la consommation que les prêts immobiliers. Par conséquent, il est possible de regrouper toutes les formes de crédit personnel afin de retrouver une souplesse et un équilibre dans la gestion budgétaire du ménage. Cela étant, il ne faut pas perdre de vue que les crédits ne sont pas pour autant annulés. Ils ont tout simplement pris une nouvelle forme avec des conditions de remboursement beaucoup plus viables.

Ainsi, le rachat de prêt peut intervenir dans le financement de l’achat des biens à la consommation. Il peut s’agir notamment de biens d’équipements, d’électroménagers, de mobiliers, de voiture, de motos, de scooter, etc. Il peut aussi aider le ménage à financer les dépenses liées à la naissance d’un enfant ou à l’agrandissement de la famille, à un mariage ou à un PACS, à un divorce, aux études et aux formations des enfants et petits-enfants, l’avènement de la retraite, aux voyages de noces et les vacances, et tout autre événement qui peut conduire à une diminution du reste à vivre.Parallèlement, le rachat de prêt peut concerner le financement de l’achat d’un logement, qu’il soit destiné à une résidence principale ou secondaire. On parlera également de regroupement de crédits immobiliers pour tous les travaux liés à un aménagement, à une rénovation, ou à une réhabilitation d’un logement. En revanche, un rachat de prêt ne peut pas être valable pour le financement d’un bien strictement professionnel ou mixte (privé/professionnel), pour le remboursement des dettes professionnelles, la réalisation de travaux seuls ou l’acquisition d’un terrain seul, ainsi que les dettes de jeu. Il en est de même pour les crédits avec une prise en charge par une assurance chômage ou une invalidité décès.

Le regroupement de prêts s’adresse aussi bien aux seniors qu’aux jeunes familles, aux fonctionnaires qu’aux personnes exerçant une profession libérale, aux locataires comme aux propriétaires, un tant soit peu que leur situation financière soit plus ou moins critique et que leurs revenus ne suffisent plus à couvrir leurs charges compte tenu des mensualités à honorer. Grâce au rachat de crédit, un emprunteur ayant ultérieurement contracté plusieurs prêts (qu’ils soient à la consommation ou immobiliers) pourrait bénéficier d’une plus grande marge de manœuvre afin de faire face à ses dépenses à venir. Il en est de même pour les personnes qui ont connu une baisse importante de revenus liée à un accident de la vie, à une perte d’emploi, une invalidité, etc., sous respect de certaines conditions particulières. La renégociation de crédit peut, par ailleurs, intégrer en même temps et en un seul prêt les dettes immobilières et les crédits à la consommation, les prêts entre particuliers, les découverts bancaires, les crédits familiaux, etc., pour avoir au final une mensualité plus allégée. À noter que dans le cas où les dettes immobilières représentent plus de 60% du prêt une fois regroupés, les règles applicables seront celles du rachat de prêt immobilier avec les avantages qui en découlent. Bien entendu, il est possible de regrouper tout ou seulement une partie des crédits, selon les besoins du débiteur et sa situation financière. Par ailleurs comme le rachat de prêt suppose un remboursement anticipé des crédits en cours, le paiement des pénalités est prévisible, notamment dans le cas d’une restructuration financière avec des crédits immobiliers. De même, des frais de dossier, de garantie et d’assurances sont également possibles, en supplément, avec le nouveau prêt. Enfin, il faut savoir qu’un rachat d’un prêt consommation est valable avec une limite d’âge de 80 ans, contre 90 ans dans le cadre d’un prêt hypothécaire.Quoi qu’il en soit, la simulation d’un rachat de crédit reste toujours un réflexe à avoir avant de signer sachant que les offres de restructuration proposées et les conditions d’application varient d’un organisme financier à un autre. Pour faire une simulation sur notre site, cliquez ici



simulation de credit