banniere

DERNIÈRES SIMULATIONS RÉALISÉES

Sullivan: 7 000 €
Financement
à 22:02 le 01/04/2020
Audrey: 15 000 €
Financement
à 15:23 le 01/04/2020
Gilbert: 10 000 €
Financement
à 14:46 le 01/04/2020
Jean franç: 10 000 €
Financement
à 16:25 le 30/03/2020





simulation de credit

Accueil > Simulation de crédit



Simulation de crédit en ligne

simulation de credit en ligne

Simulation
Prénom
Montant
Statut
Simulation
Code postal
E-mail

Code sécurité : code
à recopier ici >



La simulation de crédit pour comparer et obtenir le meilleur taux

Pour pouvoir financer un projet, la demande d’un crédit offre des avantages notoires. D’ailleurs, les offres compétitives des organismes financiers suscitent bien souvent l’intérêt des consommateurs, lesquels y voient des opportunités à saisir. Cela étant, emprunter de l’argent reste toujours un engagement, peu importe le montant emprunté ni les conditions de remboursement. De plus, l’inflation étant assez faible, le coût réel du prêt finit par rester assez coûteux. Quelle que soit la formule de crédit adoptée, l’emprunteur est alors tenu de choisir son prêt avec le plus grand soin en effectuant une demande de simulation de crédit en ligne. Il pourra négocier et comparer les offres. Lors d’une demande de prêt en ligne, les critères de choix ne concerneront pas seulement le taux du crédit. Des éléments annexes tels que les conditions de remboursement, le montant des pénalités en cas de remboursement anticipé, le coût des assurances, les garanties, la possibilité de passer d’un prêt à taux variable à un crédit à taux fixe, etc. sont autant de critères de sélection. Bien entendu pour profiter pleinement des avantages d’une telle mise en concurrence lors d’une simulation de prêt, l’emprunteur est tenu d’afficher son meilleur « profil » pour que le fait de lui emprunter de l’argent ne soit pas pour les organismes de crédit un pari risqué.

Les éléments financiers pris en compte lors d’une simulation de crédit

Qui dit demande de crédit dit d’abord taux d’intérêt. Le taux est alors le composant essentiel dans un dossier de demande de prêt. Pour avoir une idée de l’état du marché au moment de la comparaison et ainsi profiter des meilleures taux d’intérêt, le débiteur pourra notamment consulter les baromètres en ligne des taux de crédit valables pour chaque région. Cela étant, il est nécessaire de prendre toujours en compte le taux effectif global (TEG), et non pas les taux d’appels affichés dans les publicités. La plupart du temps, ces derniers ne comprennent en effet pas les frais annexes (frais de dossier n’excédant pas les 1.5% du montant de prêt, etc.). Par ailleurs, il existe plusieurs types de taux d’intérêt, notamment dans le cadre d’un crédit immobilier. Entre les taux fixes, les taux révisables, les taux capés, les taux avec ou sans plafonnement… l’emprunteur est tenu de faire le bon choix pour qu’il puisse apprécier toutes les éventualités avant la conclusion du contrat. Pour ce faire, il pourra effectuer plusieurs simulations en fonction des scénarios de hausse ou de baisse des taux au cas par cas.

Les frais d’assurance peuvent affecter grandement un crédit. Or ils sont incontournables, car ils constituent pour l’organisme de prêt une garantie de remboursement en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité temporaire ou définitive de travail. S’ils sont souvent proposés par l’établissement de prêt, il est cependant possible de les souscrire auprès d’autres compagnies et de faire jouer la concurrence pour bénéficier des meilleures offres. Pour bien comparer, il est également possible de renégocier les frais de dossier précédemment cités pour pouvoir alléger la facture.La durée du crédit est également un élément déterminant. Bien souvent, on a tendance à opter pour des prêts avec une échéance longue pouvant s’étaler sur plusieurs années afin de minimiser les mensualités. Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue qu’un crédit long suppose un montant de remboursement plus élevé. Aussi lors de la simulation, il serait profitable pour l’emprunteur de prendre en compte plusieurs délais de remboursement (10 ans, 20 ans, 30 ans par exemple) afin d’analyser l’offre la mieux adaptée à sa situation financière. De plus, il est à noter que les prêts de plus de 15 ans sont considérés comme des dossiers à risque au regard des organismes de prêt et peuvent ne pas être accordés. Les crédits d’un montant important requièrent bien souvent des garanties avec un coût spécifique. Dans le cas du financement d’un projet immobilier notamment, il peut s’agir d’une hypothèque (avec des frais d’environ 2%) ou d’une caution (correspondant à une commission versée auprès du cautionnaire de l’ordre de 0.05% environ). Lors d’une simulation de prêt, l’emprunteur choisira alors d’évaluer les différents contextes en cas d’une demande de garantie de la part de l’intermédiaire financier.

La solvabilité du débiteur, élément également déterminant lors d’une demande de crédit

Lors d’une simulation de prêt, l’organisme financier se réserve le droit d’apprécier la qualité de la demande. L’emprunteur sera alors tenu de souligner son niveau d’endettement, l’importance de son portefeuille, ses revenus, etc., pour pouvoir bénéficier des meilleures offres sur le marché. Le niveau d’apport personnel – apprécié comme étant un engagement de solvabilité – est le premier critère déterminant dans le profit de l’emprunteur. En effet, cela suppose une capacité d’épargne de la part du débiteur, et donc une possibilité implicite qu’il soit en mesure de rembourser les mensualités de prêt. Si le crédit porte par ailleurs une garantie sur un de ses biens (une maison par exemple) et que la valeur de celui-ci est nettement supérieure à celle du prêt, le risque de non-remboursement est réduit. De telles situations sont alors fortement appréciées par les organismes financiers et peuvent les inciter à offrir des conditions de prêt favorables.

Dans ce même ordre d’idées, une demande de prêt correspond au maximum à un taux d’endettement de 33 %. Un crédit ne sera alors accordé que si les mensualités totales (y compris la nouvelle demande) n’excèdent pas le tiers des revenus mensuels, exception faite pour les ménages à fortes rentrées d’argent. Cela laisse alors une marge de manœuvre viable en termes de dépenses, ce qui suppose une certaine garantie de la capacité de remboursement. Lors d’une simulation de crédit en ligne, la pérennité des revenus de l’emprunteur est également un élément clé pour que celui-ci puisse obtenir les meilleures offres. En effet, un demandeur avec des revenus stables dans la durée – tel qu’un bénéficiaire d’un contrat en CDI, les fonctionnaires, etc. – profitera de conditions plus favorables que d’un autre travailleur aux conditions plus aléatoires – comme un intérimaire, un professionnel enchaînant à intervalles irréguliers certaines missions, un salarié exerçant une activité libérale, etc.Pour pouvoir comparer les offres de prêt proposées par plusieurs organismes financiers et en négocier les clauses, le comportement financier de l’emprunteur détermine enfin l’obtention d’un crédit favorable. Ainsi si celui-ci a déjà du mal à gérer son budget sans le poids du nouveau prêt, il ne lui sera pas facile de faire jouer la concurrence lors de la simulation de prêt. Mais si au contraire, il a effectué jusqu’alors une épargne, il aura plus de chance de bénéficier d’un prêt à un taux préférentiel.



simulation de credit